FIBER

La technologie Climapsule consiste à appliquer un fil à base de matériaux à changement de phase dans les zones où le développement de la chaleur corporelle est le plus important, pour une gestion avancée des conditions de température et d’humidité. Il s’agit de fils brevetés, développés à l’origine dans le domaine aérospatial pour la NASA afin de protéger les astronautes des températures extrêmes dans l’espace. Ces fils sont capables d’absorber, de stocker et de libérer intelligemment la chaleur : en cas de surchauffe du corps, la chaleur est absorbée, si elle diminue, elle est libérée. Cela est possible grâce à des microcapsules incorporées dans les fibres et protégées par une membrane polymère qui garantit une longue durée de vie. À la différence des autres fils, celui-ci ne repose pas sur la capillarité et l’expulsion de la sueur de la peau, mais il intervient en amont, en réduisant l’émission elle-même et en équilibrant la température.


Il s’agit d’un fil hautement performant en termes de respirabilité, d’isolation thermique et de légèreté. Lors d’activités peu intenses, ce fil permet l’évacuation de la chaleur vers l’extérieur, sous forme de vapeur, tandis qu’en cas d’activité intense, grâce au faible coefficient d’absorption des liquides (action hydrophobe) et à l’action triboélectrique, la transpiration, produite sous forme de liquide, est déplacée de la partie la plus chaude (peau) à la partie la plus froide, vers l’extérieur, en maintenant toujours la peau sèche et la température constante. La thermorégulation est favorisée par la très faible conductivité thermique qui rend ce fil plus isolant que la laine. Il agit donc comme une barrière contre le climat extérieur tout en étant respirant, gardant la peau chaude en hiver et fraîche en été. La gestion de la température corporelle est un aspect important concernant les performances sportives : le corps produit plus de chaleur à l’effort, et passe ainsi de 1-1,5 kcal par minute à 6-7, jusqu’à atteindre 15-20 kcal par minute, selon le sport pratiqué. À cela s’ajoute la variation de la température de l’environnement extérieur par rapport à laquelle le corps réagit en dissipant la chaleur principalement sous forme de vapeur au-dessus de 18°C. Dans des conditions extrêmes d’humidité élevée et de température de l’environnement extérieur, le corps perd de la chaleur à travers la vasodilatation cutanée (entraînant une augmentation du flux sanguin vers la peau) et une production accrue de sueur. Les muscles auront par conséquent un apport sanguin plus faible, ce qui entraînera un manque d’oxygène. Une autre caractéristique fondamentale est la légèreté, grâce à son faible poids spécifique ; sans sacrifier le confort ni l’isolation thermique.


La technologie Puresilver consiste à appliquer un fil de Nylon à base d’argent pur à 99,9%, dont les propriétés ont été vérifiées par des tests cliniques effectués par différentes universités (d’État de Pennsylvanie, Cornell, New York, Namsa et Tokai). Ce fil est utilisé par les forces spéciales américaines, la NASA, les athlètes olympiques et dans le domaine médical. Il ne s’agit pas d’un produit chimique ou d’une nanotechnologie, mais simplement de l’argent, dont les propriétés resteront intactes même après de nombreux cycles de lavage (testé sur 250), puisqu’il est lié de manière irréversible à un polymère, qu’il constitue un tout-en-un avec la fibre, et qu’il n’est pas seulement traité en surface. Doux et souple, il élimine les bactéries, les champignons et, par conséquent, les mauvaises odeurs qui apparaissent en combinaison avec la transpiration (réduction jusqu’à 99,9% en 1h). En raison de l’effet catalyseur, plus la chaleur et l’humidité sont élevées, plus il est efficace. Lorsque la sueur s’associe à l’air, elle oxyde l’argent qui libère des ions positifs attirés par les bactéries chargées négativement. En pénétrant dans la membrane cellulaire, ils attaquent l’ADN, inhibant ainsi la prolifération et la mutation. Ce fil a une fonction thermorégulatrice grâce à sa conductivité thermique qui permet de dissiper l’excès de chaleur. Antistatique, il absorbe et neutralise les charges électrostatiques en surface.


La technologie Carbon consiste à appliquer un fil issu de l’union de fibres textiles avec un filament continu à base de charbon actif. Antistatique, il protège le corps des effets négatifs des charges électrostatiques, et, grâce à sa conductibilité élevée, il favorise l’évaporation de la transpiration, équilibrant la température avec une agréable sensation de bien-être. L’augmentation plus faible de la température corporelle entraîne une diminution des besoins en oxygène, ainsi que du rythme cardiaque et de l’acide lactique. Ces propriétés influent directement sur vos performances en réduisant la fatigue et en augmentant votre énergie, notamment en condition de températures élevées et de tests d’endurance. Bactériostatique, ce fil élimine les odeurs.


Le fil Q2 est un polyamide basé sur l’IRL, les rayons infrarouges lointains. La chaleur humaine est absorbée à travers les minéraux bioactifs (cristaux de biocéramique actifs), contenus dans les fibres, et retourne naturellement à la couche superficielle de la peau sous forme de rayons infrarouges lointains, inoffensifs et imperceptibles, qui pénètrent dans la peau et stimulent la microcirculation sanguine, ce qui améliore les performances sportives (si vous portez le vêtement 30 minutes avant l’activité) et accélère la récupération musculaire (si vous portez le vêtement au moins 6 heures après l’activité physique). Il s’agit d’une technologie brevetée, testée scientifiquement au moyen de protocoles internationaux et reconnus, menés par des laboratoires indépendants. Incorporée dans la fibre, cette technologie conserve son efficacité, même après d’innombrables lavages. Certifié OEKO-TEX® CLASSE I, ce fil ne présente aucun risque pour la santé humaine.


Les moutons à partir desquels on obtient la laine mérinos vivent dans des environnements à fortes variations thermiques tels que le vent, l’humidité et la prolifération de parasites, c’est pourquoi ils ont développé des caractéristiques particulières pour une adaptation idéale pour ce type de climat. À l’extérieur, la fibre est recouverte d’écailles imbriquées (similaires aux tuiles des toits), qui empêchent la prolifération de bactéries, de parasites, de moisissures et d’odeurs. De plus, elles remplissent la fonction d’ancrage entre les fibres proches les unes des autres. Ces dernières, grâce à leurs nombreuses ondulations élastiques, en donnent l’ondulation, dont la structure permet d’incorporer l’air (excellent isolant), sans le disperser vers l’extérieur. Un excellent isolant thermique, qui isole les corps à l’intérieur, sans trop les réchauffer, tout en préservant la chaleur produite par le corps. En été, elle empêche la chaleur extérieure d’entrer en contact avec la peau, alors qu’en hiver, elle empêche la chaleur corporelle de se disperser dans l’environnement. La laine mérinos est dotée d’une capacité respirante considérable et d’un pouvoir hygroscopique : elle absorbe l’humidité et la transfère au cœur de la fibre jusqu’à 33 % de son poids spécifique, laissant la surface sèche, sans aucune sensation d’humidité au contact de la peau. Dans ce processus mécanique de transfert, le frottement généré par le mouvement de friction entre 2 types de cellules constituant le noyau vous aide également à « regénérer » la cellule. Ainsi, les bactéries et les mauvaises odeurs sont éliminées. En plus de cette action antibactérienne, la kératine, protéine naturelle de la laine, joue un rôle. La laine mérinos, même mouillée, à cause de la sueur, continue de vous réchauffer. Durant l’absorption, à travers le processus exothermique (transpiration qui comporte un transfert de chaleur du système à l’environnement), les protéines contenues au sein des fibres s’activent dès qu’elles sont mouillées. Cela arrive jusqu’à ce que les fibres ne sont pas saturées d’humidité, il est donc conseillé de porter la paire uniquement si elle est complètement sèche. Elle est dotée de propriétés élastiques (capacité de s’étirer et de reprendre sa forme initiale sans s’endommager) et elle est résiliente, en mesure de reprendre sa forme initiale après avoir été soumise à des flexions et à des tensions. Par rapport à la laine normale, elle a un diamètre inférieur à 20 micron, ce qui lui permet d’offrir une agréable sensation de douceur au toucher et de s’adapter parfaitement au corps, même lorsqu’il est en mouvement. En effet, les fibres ayant un diamètre supérieur à 25 micron (par exemple les cheveux, avec leur 30 micron de diamètre) irritent les follicules pileux et provoquent une sensation désagréable sur la peau. Séchage rapide, électrostatique, naturelle, durable et très légère (poids).
Lavage: il est conseillé d’utiliser des détergents qui ne contiennent pas d’adoucissants ou d’enzymes protéolytiques (présents par exemple dans les détergents pour laine traditionnelle). Ces enzymes peuvent diviser et endommager les molécules protéiniques de la laine mérinos la plus fine, entraînant le regonflement des fibres et un feutrage. Un rinçage est conseillé après chaque lavage afin de retirer tous les résidus de détergent. Si ces derniers ne sont pas extraits, des bactéries pourraient y demeurer, ce qui nuirait à leur propriété anti odeur.


Doux, chaud, sec et durable. Fabriqué avec des fibres ultra-minces et imperméables, il sèche 20% plus vite que la laine mérinos, en assurant une grande respirabilité et une bonne évacuation de la sueur. En dépit de son poids léger et son faible volume, Primaloft garantit la chaleur pendant les saisons les plus froides.


Fibre élastique multifilament, douce au toucher, qui assure la liberté de mouvement et l’adhérence au corps. Elle maintient le corps au chaud et au sec grâce à l’isolation thermique créée par le noyau creux qui se situe entre ses mailles et au principe de capillarité qui évacue l’humidité vers l’extérieur où elle s’évapore.
Il s’agit d’un tissu intelligent qui s’autorégule en préservant la thermorégulation même dans des conditions climatiques extrêmes.